Musikverein de Vienne, entre splendeur et contingences

Vous avez tous vu une fois un concert du premier de l’an à Vienne, la merveilleuse salle toute dorée du Musikverein vous est familière.

Sur place, au delà de sa splendeur, quelques questions se posent quand même.
Par exemple pour La Damnation de Faust, comment placer 85 musiciens, 4 solistes, un chef d’orchestre et 120 choristes soit 210 artistes sur un plateau de 20 mètres d’ouverture par 10 de profondeur?
Impossible?
Pas pour Fabrice Mirales, régisseur technique de l’Orchestre du Capitole et son équipe.
Un orchestre de rang international, c’est aussi bien sûr un encadrement de rang international, sinon ce n’est pas compliqué: pas de concert!
Bravo les gars et merci!

 

équipe techniqueL’équipe technique de l’orchestre: Fabrice, Raphaël, Jean-Baptiste, Gilles et Rafik

 

Fabrice

Sur le plateau du Musikverein, Fabrice Mirales fait les dernières vérifications

Claude Roubichou
Orchestre National du Capitole de Toulouse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s